FRATERNITE AU KIVU

Association sans but lucratif

Le projet

Au cours de nombreuses missions chirurgicales de courte durée nous avons constaté combien le besoin de soins médicaux individuels est criant. Ceci est particulièrement préoccupant en ce qui concerne les disciplines chirurgicales (chirurgie abdominale, gynécologique, orthopédique…etc.)

A ces besoins énormes, s’ajoute un problème de formation des jeunes médecins et plus particulièrement de ceux amenés à exercer la chirurgie.        

Cette constatation, ne vise en rien ni l’intelligence, ni l’habilité des médecins formés dans une promiscuité médicale aléatoire, n’ayant que difficilement accès à la littérature  scientifique récente, surchargés de travail et parfois de responsabilités extra hospitalières supplémentaires.

Cette situation commune aux différentes disciplines hospitalières (chirurgie, obstétrique, pédiatrie…) qui sont exercées par ce que nous appellerions des généralistes est d’autant plus délétère  pour les médecins exerçant la chirurgie. Ils ont acquis leur métier sur le tas, c'est-à-dire par compagnonnage plus ou moins valable et leur formation se limite à une expérience qui doit plus au hasard qu’à un plan de stage réfléchi.

Cet ensemble de constatations nous ont amené à proposer un projet de développement d’un hôpital couplé à l’organisation d’un service de chirurgie avec à la clé une formation structurée de jeunes médecins à la chirurgie, ce qui implique des séjours plus longs des chirurgiens seniors.

Philosophie du projet

La chirurgie répond à un des besoins les plus élémentaires  de la population. Elle a souvent un caractère vital et a le mérite  de ne pouvoir se développer seule. Elle a besoin pour s’exercer dans des conditions acceptables de tout ce qui précède et suit l’intervention chirurgicale.

Elle implique :

 

- Une hygiène de base dans les locaux d’hospitalisation, les installations, l’alimentation et une éducation à l’hygiène des patients L’hygiène est à la base de toute amélioration.

 

- Une rigueur dans l’acte chirurgical qui implique la même rigueur de tous les intervenants entourant l’opérateur. Elle est ainsi une véritable école pour tous et plus particulièrement pour les jeunes médecins.

 

- Les soins postopératoires conduisent immanquablement à une organisation plus rigoureuse du nursing.

Ce projet s’inscrit dans la Stratégie de Renforcement des Soins de Santé adoptée par le Gouvernement congolais tout comme aussi dans le cadre de coopération avec les pays du Sud et  répond aux objectifs poursuivis dans le cadre des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD).

 

Le projet est appuyé par Son Excellence le vice-Gouverneur de la province du Sud-Kivu, Monsieur Jean-Claude Kibala, devenu entre-temps ministre de la fonction publique à Kinshasa et du ministre provincial de la santé, le Docteur Nash Mwanza Nangunia.

Création gratuite et facile

Créer un site facilement